Des noeuds d'acier - Sandrine Collette

Résumé:

Avril 2001.Dans la cave d'une ferme miteuse, au creux d'une vallée isolée couverte d'une forêt dense, un homme est enchaîné. Théo, quarante ans, a été capturé par deux frères, deux vieillars qui ont fait de lui leur esclave.
Comment a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence? Il n'a pourtant rien d'une proie facile : athlétique et brutal, Théo sortait de prison quand ces vieux fous l'ont piégé au fond des bois.
Les ennuis, il en a vu d'autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d'eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar.
Il  résisté à la prison, il se jure d'échapper à ses geôliers.










En bref:

Théo sort de prison après avoir purgé de dix-neuf mois pour s'en être pris a son frère Max, qui a couche avec sa femme, Lil, la première chose qu'il fait c'est aller voir son frère réduit a l'état de légume, Théo jubile, le bouscule un peu, mais il est surpris par l'infirmière alors Théo s'enfuit et comme il n'a pas le droit de s'approcher de Max il ne retourne pas chez lui et prends la poudre d'escampette. Il arrive dans un trou paumé et prend une chambre dans une maison d'hôte. Il se refuse a contacter sa femme, pars faire de grande balade que Mme Mignon son hôte lui recommande. un jour qu'il se promène il trouve une vieille maison habite par 2 vieux, il se réveille enchaîné dans une cave en compagnie de Luc qui lui explique qu'il est la pour servir d'esclave. Theo ne peut y croire,  à l'heure actuelle cela ne peut exister, mais il doit se rendre a l'évidence le cauchemar est réel, et pire qu'il ne peut l'imaginer...


Mon avis:

Un huis-clos angoissant, parfois terrifiant, tant l'auteur a su transmettre à travers les mots l'atmosphère pesante qui règne dans cette maison. on y suit la lutte d'un homme qui se bat au début pour sa dignité, ensuite pour survivre mais qui ne voit pas de sortie. Je dois admettre que j'ai été secouée par ce livre qui est écrit à la première personne, on voit toute l'histoire à travers les yeux de Théo, on suit pas à pas son évolution et son mental. Grâce à (à cause de... ) l'atmosphère crée par l'auteur on n'en ressort pas indemne, c'est néanmoins un coup de coeur pour moi, un livre angoissant qui ne cesse de me rappeler Les noces Barbares de Yann Queffelec, de par les sentiments qu'il m' a fait éprouvé. Je le conseil à ceux qui aiment les Stephen King et qui ont le coeur bien accrochés.



NOTES : 10/10